famille

L’accompagnement des familles
à travers les consultations d’enfants et les interventions en soutien à la parentalité.

je suis l’espoir que j’ai et que je donne.

Première affirmation du sentiment-de-soi qui pourrait venir aux lèvres d’un nouveau-né s’il possédait déjà le langage […]. Première étape, première manière pour l’être humain de se sentir exister comme un corps vivant en même temps qu’un être unique, accueilli et reconnu comme tel. Ce sujet humain « vient au monde » doté de compétences et de potentialités qui pour se développer doivent être avalisées et soutenues, dans une confiance absolue, par un couple parental adéquat. être-vivant et être-soi sont indissociables de cette reconnaissance qu’apporte l’environnement humain, à commencer par l’investissement des deux parents tout au long de l’éducation. De ce fait, et jusqu’à dix-huit ans selon nos lois, l’aspiration à devenir auteur et acteur de sa vie est indissociable du milieu-porteur-parental lui-même inscrit dans un univers social signifiant. Milieu matériel et affectif globalement « contenant », apte à satisfaire l’expérience continue de se sentir librement contenu. Disons même, se sentir libre parce que contenu. Sécurité et liberté. Ou encore autorité et autonomie progressive. Cette paradoxalité constitue le fil rouge de mon accompagnement en explorant la tension dynamique qui veut qu’en matière d’éducation les adultes constituent le « contenant externe » apte à soutenir et réguler la construction du « contenant interne » de l’Enfant, sa colonne vertébrale psychique et sa liberté intérieure. Les parents constituent à la fois son terreau d’enracinement, ses tuteurs de croissance et les jardiniers dont il a besoin.